Bouddhisme au Vietnam

Influence des grandes écoles bouddhistes

Il existe deux courants majeurs, dans la religion bouddhiste, le Vietnam a été imprégné par ces deux écoles de pensée. Curieusement, d'autres concepts religieux se sont greffés à ces croyances, lorsque l'histoire a mis en contact la population vietnamienne avec d'autres cultures. Ici, hindouisme, confucianisme et taoïsme ont modifié la pratique bouddhique, lui apportant une touche typiquement vietnamienne…

À la mort du dernier bouddha, Sakyamouni, le bouddhisme se divisa en plusieurs groupes. Les deux plus importants sont l'Hynayana (petit véhicule) et le Mahayana (grand véhicule).

Le petit véhicule se développa dans le Sud de l'Inde puis, Sri Lanka, la Birmanie, la Thaïlande, le Laos, le Cambodge…etc. Son enseignement a été rédigé en pali. 

Le grand véhicule se répandit surtout dans le Nord de l'Inde et gagna le Tibet, la Chine, la Mongolie, la Corée, le Japon…etc. Ses textes sont rédigés en sanskrit. 

Arrivée du bouddhisme au Vietnam


La religion arriva au Vietnam durant l'occupation chinoise. La société de l'époque était divisée en deux couches. Le sommet était occupé par les mandarins chinois et les administrateurs vietnamiens. Ces notables, ayant reçu une éducation chinoise, étaient majoritairement confucéens. 

Le reste de la population croyait en un dieu aimant le bien et combattant le mal. Ils croyaient également que les forces de la nature étaient des dieux mineurs capables d'aider les humains ou de leur nuire. 


Au début, la nouvelle religion paraissait étrange toutefois, elle se répandit très vite dans tout le pays. Ses préceptes ne contredisaient pas les croyances populaires et répondaient même à de nombreuses questions

Le petit véhicule (Hynayana) a été importé au Vietnam par des pèlerins, de retour des Indes. Il est rentré dans le pays par le Laos et le Cambodge. De nos jours, il est essentiellement pratiqué dans le delta du Mékong par des communautés d'origine Khmers. Cette école du Sud garde la pureté de l'enseignement original, ses préceptes sont suivis par une minorité de 400 000 fidèles. Lire la suite sur le bouddhisme au vietnam »