Présentation du Sri Lanka

Historique et prinicipales écoles

Sri Lanka (du sanskrit श्री लंका «l’Ile Vénérable"), officiellement la République socialiste démocratique de Sri Lanka (prononcé /ɕri lanka /, Cinghalais, Tamoul: இலங்கை) connue sous le nom de Ceylan (/ sɪlɒn /) avant 1972 et celui de Taprobane (/ təprɒbəni ː /) dans l’antiquité, est un pays insulaire en Asie du Sud, situé à environ 31 kilomètres au large de la côte sud de l'Inde.

Le Sri Lanka est un lien naval stratégique entre l'Asie occidentale et le Sud-ouest de l’Asie et cela en raison de son emplacement dans la voie de routes maritimes importantes. 


Il a également été un centre de la religion et de culture bouddhique de l'Antiquité en plus d'être un bastion de l'hindouisme.

La communauté cinghalaise constitue la majorité de la population tandis que les Tamouls qui sont concentrés dans le nord et l'est de l'île, représentent la plus importante minorité ethnique. Les autres communautés sont les Maures, les bourgeois, les Cafres, les Malais et le peuple indigène Vedda.

L'économie du Sri Lanka

Le Sri Lanka est célèbre pour la production et l'exportation de thé, du café, de la noix de coco, le caoutchouc et la cannelle qui est originaire du pays. 

La beauté naturelle des forêts tropicales du Sri Lanka, ses plages et ses paysages, ainsi que son riche patrimoine culturel, en font une destination touristique de renommée mondiale L'île possède également la première femme Premier ministre dans le monde: Sirimavo Bandaranaike.

Politique du Sri Lanka

Après plus de deux mille ans de domination des royaumes locaux, les régions du Sri Lanka ont été colonisées par le Portugal et les Pays-Bas au début du 16ème siècle, avant que le contrôle du pays tout entier ne soit cédé à l'Empire britannique en 1815. 

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le Sri Lanka a été une base importante pour les forces alliées dans la lutte contre l'empire japonais. Un mouvement politique nationaliste s’est formé dans le pays au début du 20ème siècle dans le but d'obtenir l'indépendance politique, qui a finalement été accordée par les Britanniques après des négociations pacifiques en 1948.

Le bouddhisme au Sri Lanka

Le Sri Lanka a une population multi ethnique et multi religieuse. Le Bouddhisme constitue la foi religieuse d'environ 70% de la population de l'île et dont la plupart suivent l'école du Bouddhisme Theravada.

Selon les chroniques traditionnelles sri-lankaises, le Bouddhisme a été introduit dans l’île au 2ème siècle avant JC par le Vénérable Mahinda, le fils de l'empereur Ashoka, pendant le règne du roi sri-lankais Devanampiyatissa. 

Pendant ce temps, une branche de l'arbre bodhi sous lequel le Bouddha a atteint l'illumination a été introduit au Sri Lanka et les premiers monastères ont été établis sous le patronage du roi du Sri Lanka.

Le Canon Pali (Thripitakaya), après avoir été conservé comme une tradition orale, a d'abord été employé à l'écriture au Sri Lanka, environ en l’an 30 avant JC.

Le Sri Lanka a la plus longue histoire du Bouddhisme parmi toutes les autres nations bouddhistes en raison de la présence de la Sangha sur l’île dans une lignée ininterrompue en grande partie depuis son introduction au 2ème siècle avant JC. Pendant les périodes de déclin, la lignée monastique Sri-lankaise a été relancée par le contact avec la Thaïlande et la Birmanie.

Les périodes de l’influence du Bouddhisme Mahayana, ainsi que la négligence des autorités sous le régime colonial, a créé de grands défis pour les institutions bouddhistes Theravada au Sri Lanka, mais les résurgences réitérées, plus récemment au 19ème siècle, ont maintenu la tradition Theravada vives depuis plus de 2000 ans. 

L'islam au Sri Lanka

En plus du Bouddhisme et de l’hindouisme, les religions qui existent aujourd'hui au Sri Lanka sont l'Islam et diverses églises chrétiennes.

La communauté musulmane représente près de huit pour cent de la population et a été à l’origine amenée sur l'île par les commerçants arabes durant plusieurs siècles, la plupart des musulmans y sont sunnites et suivent l'école Shafi'i. 

L'hindouisme au Sri Lanka

Par ailleurs, l’Hindouisme est la deuxième religion la plus répandue au Sri Lanka et est également arrivé de l'Inde. De nos jours, la plupart des hindous sont tamouls et représentent la majorité dans le nord du Sri Lanka.

L'hindouisme a été principalement mis en place au Sri Lanka par les migrants et, souvent, les occupants venus du sud de l'Inde, les hindous constituent un peu plus de 7 pour cent de la population et sont surtout de l'école Shaivite. 

Le christiannisme au Sri Lanka

Les colons européens ont introduit le christianisme dans le pays au 16ème siècle et cette religion a été adoptée par environ six pour cent de la population. 

Le parsisme au Sri Lanka

Il existait aussi une petite population d'immigrés zoroastriens de l'Inde (Parsis) qui se sont installés à Ceylan pendant la période de la domination britannique.

Et bien qu’ils aient joué un rôle important dans la croissance du pays, il en reste peu aujourd’hui à cause de leur émigration. L'ancien ministre des finances du Sri Lanka, Nariman Choksy, était un Parsi. Parmi les autres familles Parsi connues au Sri Lanka, la famille Capitaine et la famille Pestongee.

Place des religions dans la vie des Sri-Lankais

La religion joue un rôle important dans la vie et la culture sri-lankaises. La majorité des bouddhistes observe les jours de Poya une fois par mois et cela selon le calendrier lunaire. Les hindous et les musulmans aussi ont leurs propres vacances.

Il y’a, en outre, plusieurs temples bouddhistes répartis dans toute l'île, en plus de nombreuses mosquées, des temples hindous et des églises, en particulier dans les zones où les communautés respectives sont concentrées et se côtoient le plus. Les bouddhistes sont répartis dans la plupart des régions de l'île, sauf dans le nord. 

Les hindous, de leur coté, sont concentrées dans le nord, l'Est et les hautes terres centrales, bien qu’une grande partie de cette communauté vive aussi dans la capitale Colombo et dans les banlieues environnantes. 

Les Chrétiens, en particulier les catholiques romains sont principalement concentrées dans la région côtière de l'Ouest alors que la communauté musulmane se trouve dans plusieurs petites régions le long de la côte et dans Theinterior. 

Au Sri Lanka toutes les communautés religieuses sont massivement représentées dans la province de l'Ouest et dans d'autres centres urbains. 

Le Sri Lanka a été classé, par un sondage Gallup en 2008, le 3ème pays le plus religieux au monde avec 99% des Sri-Lankais qui affirment que la religion est une partie importante de leur vie quotidienne.